top of page

La "Pause Alimentaire"


Je prends soin d'éviter le plus possible  d'utiliser le mot « jeûne » car j’ai observé que dans l’esprit d’un grand nombre de personnes, qui l’ont expérimenté ou non, il est synonyme de frustration et privation. Cela ne veut pas dire que ce fut une mauvaise expérience, mais bien souvent elle s’est avérée être une épreuve de force.

Dans mon travail, je suis sensible à l’importance de la vibration de chaque mot et ce qu’elle provoque dans le corps de la personne que j’accompagne.

La pause alimentaire ne représente encore rien de particulier pour beaucoup de gens ; donc la neutralité de ces mots permet l’ouverture d’un nouvel espace de conscience qui est celui de se découvrir intimement durant une période sans ingestion d’aliments solides.

Dans ma propre expérience, j’ai réalisé que le jeûne n’existait pas. Nous ne pouvons cesser de nous nourrir. Notre Être, et donc tout notre corps, se nourrissent de multiple façon, unique à chacun. La magie dans ce processus est de le découvrir dans l’expérience directe.

Nos interactions sociales, nos activités, notre créativité exprimée ou refoulée, notre lieu de vie, nos émotions, notre activité mentale, la météo… sont autant de facteur qui peuvent nous nourrir ou nous demander de l’énergie.

La pause alimentaire est donc un espace dans lequel je peux prendre conscience de ce que Je Suis et de ce qui anime mon cœur pour mettre en place des actions justes pour mon bien-être et celui des autres.

Je partage ici, ce qui pour moi, est la conscience pranique qui a pu s’infuser durant ces phases de (non) alimentation.

Aujourd’hui je le transmets comme une ouverture de conscience sur soi accessible à tous et qui va bien au-delà de la question « manger ou ne pas manger ? ».

Notre capacité à nourrir notre Âme et à se reconnecter au vivant est l’essence même de ce qui anime mon cœur dans l’accompagnement.

Car de cet espace, nous devenons responsables de nous-même en nous libérant de nombreuses peurs et laissant ainsi s’exprimer la paix intérieure et la joie d’Être.

L’Amour devient notre carburant et chaque action posée dans la matière est guidée via l’espace de son cœur.

Notre véhicule est le siège de l’expression du divin quand tout en nous est accueilli avec bienveillance et respect.

Comments


bottom of page