Rechercher

Parce que, toi qui lis ceci, TU ES UNIQUE, MERVEILLEUX et INFINI!


Merveille de planète où chaque cellule est unique. N’est ce pas incroyable d’observer la nature de l’être humain. Nous sommes plus de 7 milliards sur cette Terre et tous unique. Pas un seul identique. Nos corps sont tous différents dans l’apparence. Résultat des sommes d’expériences, de mémoires, de processus chimique… Et pourtant, depuis notre naissance nous sommes conditionnés à nous ressembler.

Les bébés ont un temps de gestation qui doit être similaire : neuf mois. S’il est plus court, nous l’appellerons « prématuré » et s’il est plus long, nous forcerons ce petit être à sortir de sa chrysalide, que son processus de création soit terminé au non.

Ensuite nous comparerons l’âge auquel il doit marcher, parler, lire, écrire, compter… avec ces congénères. Si celui-ci le fait de manière beaucoup plus habile nous le mettrons dans la case « surdoué » par contre si celui-ci a beaucoup plus de difficulté (dont le degré sera également évalué) nous lui trouverons une autre case comme « attardé», « dyslexique », « autiste » … Il ne sera pas question de développer son potentiel propre à lui mais à le forcer à rentrer dans un moule créant encore plus de séparation.

Au travail, chaque être sera mis en compétition en devant remplir des critères de productivité, de rentabilité, d’intelligence, jusqu'à même mettre la créativité en compétition avec les autres organismes évoluant à ces côtés.

Jusque dans les maisons de retraite, les hôpitaux où du réveil aux repas en passant par les visites et les soins, tout sera millimétré, programmé et ne tiendra que partiellement compte des besoins, des envies et des aptitudes de l’individu. Nous passons d’une vie de séparation pour la terminer dans un conformisme déshumanisé.

Quel monde continuons-nous à créer ?

Nous recherchons donc à nous démarquer. Construire la plus belle maison, avoir la plus belle voiture, une tenue ou une coupe de cheveux qui marquera notre originalité, une bonne répartie, des blagues amusantes… mais parce que depuis l’enfance personne ne nous a montré à quel point nous étions unique, merveilleux tel que nous sommes. Pas besoin de faire quoi que ce soit de plus, de moins, de mieux que son voisin. Juste Être soi.

Personne ne nous a montré que l’autre n’est pas un ennemi, un rival, un concurrent mais un Etre en souffrance de ne pas Etre vu dans son originalité d’être. Simplement.

Le système éducatif, la surconsommation, le travail à la chaîne, les films… nous ont fait perdre de vu l’essentiel. Chaque Etre est venu ici avec une apparence unique mais également avec une énergie unique, des aptitudes uniques, un savoir unique, des réalisations à apporter à ce monde, uniques.

Si chacun, là maintenant, se regarder sans filtre, et s’admirer dans son unicité, sa magnificence pure et simple, et reconnaissait son potentiel de création comme une énergie qui est propre à son organisme, alors il serait capable de le reconnaître chez tous les Êtres vivants sur cette Terre. Il n’aurait plus l’idée de se comparer dans l’apparence, dans les aptitudes, dans la connaissance… Il ne chercherait plus avoir raison ou tord, à défendre des valeurs apprises par des programmations. Il vivrait en harmonie avec ce qu’il entoure car il aurait la conscience que l’environnement c’est lui. Unique et merveilleux. Il ne chercherait plus à changer son voisin car plus personne ne lui demanderait de changer à son tour. Ce monde est celui qui existe déjà. Il n’y a qu’un pas pour rentrer dedans. Se reconnaître avec l’innocence de l’enfant qui découvre la vie. Redécouvrir chaque individu autour de nous et au lieu de le juger, l’admirer. L’admirer pour ce qu’il est venu apporter sur cette Terre. Une énergie tout aussi unique que la notre. La comparaison n’existe plus. Est-ce que les cellules du cœur jugent les cellules du pied parce que celles-ci paraissent travailler « en dessous » d’elles ? Quelle absurdité !

Tout à ses raisons d’être et de cohabiter dans ce gigantesque organisme nommé Gaïa. Nous sommes tous une cellule de cet organisme avec des fonctions différentes. Laissons-nous porter par la Vie pour créer à partir de notre unicité. Non plus à partir de ce que l’on nous enseigné. Nous n’avons pas besoin d’apprendre à Etre. Apprendre est en trop et empêche notre potentiel de création de s’exprimer. On ne peut apprendre à Etre unique ou même à accueillir tout avec Amour.

Apprendre c’est se conformer. C’est oublier à quel point la beauté de ce monde réside dans chacune des formes, des couleurs, des textures... Aucune fleur ne se ressemble, aucuns arbres, aucun animal, aucuns Etre humain. Alors pourquoi essayons nous encore et encore de faire comme les autres, avoir les mêmes corps, les mêmes habits, les mêmes goûts… ou bien, par rébellion, essayer de se démarquer en ayant des goûts différents… Tout ceci nécessite une énergie considérable. Une énergie perdue. Une énergie qui pourrait être utilisée pour créer à partir de ce qui nous rend naturellement unique, au lieu de dépenser de l’énergie à essayer d’être ce que nous sommes déjà par nature.

Émerveillons-nous de tant de Vie animant l’humain au lieu d’avoir peur de voir remis en question qui l’on EST. Ceci n’a aucun fondement que celui d’un dogme construit de toute pièce par d’autres organismes évoluant en apparence au dessus des autres… mais cela n’est qu’une illusion! Il n’y a personne au dessus car il n’y a jamais eu personne en dessous. C’est cela l’égalité. C’est reconnaître que chaque individu à sa juste place, utile à ce monde et unique.


MEC

#therapiequantique #quantumhealing #spiritualité #acessbars #câlinothérapie #créativité #créétaréalité #createyourreality

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout